Projet thématique de l’option Design et cultures numériques

Pour son projet thématique de l’année 2019-2020, l’option Design et Cultures numériques de la troisième année de la Licence Arts Appliqués (dite « Licence Design ») de l’Université de Nîmes réunit une anthologie de textes de référence. Sélectionnés en fonction du cadre pédagogique et des thématiques de travail des étudiant·es, ces textes sont réunis en six chapitres abordant chacun un aspect spécifique des enjeux sociétaux soulevés par les technologies numériques : Code, Hacktivisme, Technologie et société, Cyberféminismes, Visage-écran et Outils libres pour le design graphique.

Ouvrage collectif pirate réalisé entre le 7 novembre et le 13 décembre 2019 par les étudiant·es de troisième année la Licence Design de l’Université de Nîmes, dans le contexte pédagogique du projet thématique de l’option Design et cultures numériques. Conçus, imprimé et relié à l’Université de Nîmes en 12 exemplaires non commerciaux.

Ces textes donnent lieu à une expérimentation à visée pédagogique dont l’objet est de permettre aux étudiant·es de mieux appréhender les métiers associés aux domaines de la conception éditoriale, graphique, de l’impression numérique, et du façonnage. Portant un intérêt particulier à l’enjeu actuel de la multiplicité des conditions d’accès à un même contenu et à la diversité des supports de de lecture, ce projet constitue également une initiation aux techniques de conception graphique et éditoriale multisupport. La composition graphique de ce recueil a été entièrement réalisée avec les outils et technologies du web (html / css). Une version web existe également.

La conception de la mise en page d’un ouvrage avec les technologies du web permet une découverte de la programmation au service d’une pratique graphique. Ces dernières années, un intérêt pour la programmation, le hack et les valeurs du logiciel libre a émergé chez certain·es designers graphiques. L’ulisation de techniques et outils libres pousse à faire un pas côté dans l’écosystème de création, quitte à assumer une certaine maladresse mais non sans contrepartie.

Inscrivant leur métier dans la tradition de garant de l’accessibilité à l’information, ces designers rejoignent des valeurs issues de la culture des logiciels libres. Le code ouvert, la possibilité de le modifier et de se l’approprier sont considérées comme une condition inaliénable d’accessibilité. Le code devient matière de création au même titre que la typographie et le texte.

Outre l’enjeu de création du design graphique libre qui, adoptant des méthodes encore peu usitées, conçoit des objets graphiques singuliers, cette initiaon aux langages standards du web est aussi l’occasion d’expérimenter un processus de création dit en « single source publishing » qui permet de faire d’une page web un livre et qui constitue un enjeu majeur face aux mutations des pratiques de lecture. Considérant l’imprimé comme un support parmi d’autres, tels que l’écran d’ordinateur ou le pet écran mobile, la conception éditoriale en « single source publishing » vise à décliner la mise en forme d’un même contenu sémantique (au format html) au moyen de feuilles de style spécifiques, adaptées aux différents supports de lecture. En modifiant leur chaine de travail, les designers sont en mesure de garantir l’accessibilité d’un contenu (texte, information) tout en maitrisant la pérennité et l’interopérabilité des technologies mobilisées pour sa diffusion.

Les objectifs pédagogiques adressent plusieurs aspects du design.
1. Design éditorial : les étudiant·es, par groupe de quatre, sont chargé·es de l’édition d’un chapitre thématique réunissant plusieurs textes courts. Ils et elles rédigent un chapeau introductif pour entrer dans le chapitre, veillent au respect de l’appareillage crique dans la version remise en forme ainsi qu’au respect de la mention des sources et du contexte d’édition initiale.

2. Design graphique : sous la coordination d’un designer invité, les étudiant·es ont définit une charte graphique puis l’ont déclinée dans les différentes pares de l’ouvrage, renouant ainsi avec le système de la pecia de l’Université du XIIIeme siècle qui découpait un volume en plusieurs cahiers confiés simultanément à différents scribes pour leur reproduction. L’écriture et la mise en page d’un même livre pouvait donc varier d’un cahier à l’autre.

3. Convergence entre écran et imprimé : les outils mobilisés pour ce projet participent d’une introduction aux enjeux du single source publishing et prennent en compte la mutation des chaines éditoriales avec la conception simultanée pour écran et pour imprimer.

4. Production : prise en compte des contraintes de fabrication et de production par étudiant·e avec les moyens mis à disposition par la filière design et par l’université dont l’atelier reliure de la bibliothèque.

5. Processus collaboratifs : de la rédaction du chapeau, conception graphique, mise en forme des textes, renseignement de l’ours, jusqu’à l’impression et à la reliure, toutes les étapes ont été menées en collectif, sous la coordination d’une enseignante-chercheuse pour la direction éditoriale et d’un designer pour la direction artisque et technique.

Le recueil est produit en plusieurs exemplaires à destinaon strictement non commerciale, destinés aux archives de la filière design de l’université de Nîmes, aux responsables pédagogiques de l’établissement et aux enseignant·es de l’option. Ils peuvent en outre être présentés dans des manifestations visant à valoriser l’orffe pédagogique de l’université de Nîmes (tels que des salons étudiants, journées portes ouvertes).

Dir. éditoriale : Lucile HAUTE
Dir. artistique : Quenn JUHEL

Étudiant·es (par chapitre) : Rémi CHAUMERY, Timothé DUCROS Yoo JOO-HYUK, Atau YAMASHITA ; Amélie ASTIER, Blandine HERNANDEZ Mathilde CERVANTES, Mathis EPIFANIO ; Guilhaume BALDOCCHI, Pauline BARONI Ihab BOURARA, Emma CALVOSA ; Marjorie GUILLOU, Chaïma METATLA Yola PORCHER, Amira KARAM ; Mathilde DELON, Emma ROTHUREAU Enzo MONDET, Maelle UBALDI ; Dora BOUDIER, Emma LABBE Lola POINTEAUX, Naïké KANON, Alexandre GISQUET ; Timothé DUCROS, Amira KARAM Atau YAMASHITA, Joo-Hyuk YOO.