Home / PLAN DE FORMATION DE LA LICENCE DESIGN (LiD) / option DESIGN ET CULTURES NUMÉRIQUES

 

Responsable de l’option : Lucile Haute

 


« Comment exposer la diversité des logiciels libres ? »,
projet de diplôme de Caroline Gabel, 2019.

 

•••

Présentation

L’option « Design et cultures numériques » vise à fournir aux étudiants de L3 un ensemble de savoirs, de savoir-faire et d’expériences dans les domaines du design éditorial, graphique et interactif, des cultures numériques et des humanités digitales. L’objectif est d’offrir un premier niveau de compétences dans les problématiques théoriques touchant la société numérique, les méthodes de conception du design numérique et les nouveaux outils numériques — en particulier les outils libres et open source.

Les cours théoriques relèvent des études sur le numérique en sciences humaines et sociales (UE25) et des humanités numériques (UE30). Les méthodes enseignées sont celles du design d’expérience utilisateur (UX design), du design graphique multi-écrans (Responsive Design).

Le projet thématique du semestre 5 (UE28) est un projet collectif. À titre d’exemple, à la rentrée 2015, le projet proposé aux étudiants portait sur la conception d’une application mobile dédiée aux sentiers de randonnée du territoire de l’agglomération nîmoise, en partenariat avec le service Développement Durable de Nîmes Métropole.

Le séminaire atelier donne lieu à la production d’un écrit théorique articulé à un champ référentiel (théorique, veille technique, état de l’art) qui préfigure le projet individuel de fin de cycle mené au semestre 6.

Le projet du semestre 6 (UE33) est un projet individuel de fin de cycle (ou « projet de diplôme ») dont le sujet est choisi par l’étudiant-e. Il donne lieu lui aussi à la production d’un écrit théorique articulé au projet et intègre automatiquement l’exposition des diplômes de fin d’année.

Quant à la professionnalisation (UE29 et UE34), elle est liée au stage pendant le semestre 5 et au projet d’orientation au semestre 6. Le stage doit avoir un lien avec la question du numérique qui est au cœur de l’option, que ce soit sous l’angle de la conception, de la communication, de l’édition, de la médiation, etc.

•••

La poursuite d’études, l’emploi et les métiers

D’après l’association *designers interactifs*, 1ère association professionnelle des métiers du design numérique en France, il y a une urgence particulière à former des UX designers en France, car on observe un déséquilibre entre une forte demande et la rareté des compétences disponibles. Le premier besoin des entreprises en compétences est l’UX design (15 %) devant le développement front-office (11 %) et la gestion de projet (10 %). Quatre grands métiers se distinguent néanmoins :

  • UX designer (couvre le design fonctionnel et l’architecture de l’information)
  • Designer d’interfaces (couvre le User Interface design, c’est-à-dire le design graphique des interfaces)
  • Designer d’interactions (couvre le design des interfaces graphiques, gestuelles, tangibles, incluant des objets)
  • Designer de services (couvre le design des points de contact entre l’usager et le service au sein d’une expérience globale)

,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
L’option « Design et cultures numériques » constitue également une bonne préparation aux métiers de la communication, de l’édition et de la médiation :

  • du Web de la communication, tels que : community manager, chef de projet Web, rédacteur Web, intégrateur Web, Webmaster, assistant de communication, chargé de communication, attaché de presse, chargé(e) de relations publiques,
  • de l’édition et du secteur du livre (papier ou numérique) : directeur artistique, maquettiste, illustrateur, iconographe, chef de projet d’édition numérique, chargé de projet éditorial Web, responsable du développement numérique, assistant d’édition, technicien de fabrication,
  • de la médiation culturelle numérique : voir l’option Design et médiations

 

•••

Enseignants et intervenants

  • Marie-Julie Catoir, maître de conférences en design et communication
  • Nicolas Chauveau, designer numérique à  l’agence Intactile DESIGN
  • Lucile Haute, maîtresse de conférences en design. Docteure en Arts plastiques
  • Alexandre Pavard, designer graphique – enseignant contractuel
  • Vanessa Roussillon, designer graphique – PAST chercheuse associée en design graphique

 

•••

 

 

Share This